Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 0 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 0 Invité :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 26 le 13/8/2014, 12:39

Kezeg ar mor (Les chevaux de la mer)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kezeg ar mor (Les chevaux de la mer)

Message par D i d i e r le 11/11/2013, 18:49

Ce reportage, ces photographies datent, il me semble, de 2008. Ce jour-là j'étais à Plouguerneau (Finistère).

A chaque terroir, une image du cheval. La Bretagne a celle de ses chevaux dans la mer : les chevaux des goémoniers.

Kezeg ar mor (Les chevaux de la mer)



Je les ai vu. J'ai passé des moments émouvants auprès d'eux. Quel difficile travail ils font ! Je vais vous raconter.


Dernière édition par D i d i e r le 12/11/2013, 11:20, édité 2 fois
avatar
D i d i e r

Messages : 637
Date d'inscription : 07/11/2013
Localisation : Champagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kezeg ar mor (Les chevaux de la mer)

Message par D i d i e r le 11/11/2013, 19:03

Le goémon, cette ressource, qui fut pendant plusieurs siècles, primordiale pour l’économie des populations littorales demeure encore aujourd’hui exploitée. Bien sûr le nombre des goémoniers a diminué mais l’activité mécanisée, modernisée se poursuit. Aujourd’hui, l’algue est toujours une manne importante pour la côte nord mais les méthodes ont changé du tout au tout. Voila plusieurs dizaines d’années déjà que l’on a vu disparaître les zones de séchages de goémon sur les dunes.



Mais la Bretagne est une terre très attachée à ses traditions dont celle des goémoniers d’antan et de leurs chevaux, c’est ainsi que la Bretagne fête tous les ans ses marins-paysans et leurs chevaux de la mer. En cette fin du mois d’août l’une des fêtes des goémoniers s’est tenue sur la plage du Pouldu à Clohars-Carnoët dans le Finistère Sud et l’autre a eu lieu à la presqu’ile de Pen-Enez à l’anse de Porz ar Skav et au port du Korejou près de Plouguerneau dans le Finistère Nord.

Plouguerneau, non loin de l'Aber-Wrac'h, est la capitale des goémoniers. C'est là qu'est installé le Musée des Goémoniers. C’est de cette fête en ce dimanche 31 août 2008 que je vais vous parler.



Sous un ciel couvert, vent et parfois un petit crachin, c’est inscrit dans ma mémoire un moment de vie aux pas des chevaux des goémoniers du pays des Abers…
avatar
D i d i e r

Messages : 637
Date d'inscription : 07/11/2013
Localisation : Champagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kezeg ar mor (Les chevaux de la mer)

Message par D i d i e r le 11/11/2013, 19:04

Revêtue du costume de travail du début du XXe siècle, râteau en main pour étaler le tali, la goémonière d’un jour retrace les gestes d’antan. Une amie l’interpelle en breton et la conversation s’engage sous l’œil étonné des gens de passage qui découvrent là une tranche de vie authentique.



Mais avant cette aire de séchage, le goémon, comment est-il arrivé là ?
avatar
D i d i e r

Messages : 637
Date d'inscription : 07/11/2013
Localisation : Champagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kezeg ar mor (Les chevaux de la mer)

Message par D i d i e r le 11/11/2013, 19:07

Tout d’abord il faut préparer l’attelage mais ça je le garde pour plus tard. Garnir, mettre à la voiture, détails du harnachement, des charrettes, etc.



L’attelage est prêt. Les chevaux et les hommes quittent la dune par les chemins charretiers pour descendre sur la plage.



La marée étant basse, intéressons-nous d’abord au ramassage du goémon sur la plage.



Marcher sur le goémon peut devenir dangereux sans prendre de précaution, ça glisse énormément. Le goémonier va choisir la trajectoire pour son cheval bien que celui-ci, expérimenté, sait où mettre ses sabots.
avatar
D i d i e r

Messages : 637
Date d'inscription : 07/11/2013
Localisation : Champagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kezeg ar mor (Les chevaux de la mer)

Message par D i d i e r le 11/11/2013, 19:11



Lorsque le cheval est en place, le goémon est coupé et mis en tas.



Puis il est chargé à l’aide d’un croc, c’est une fourche aux doigts de fer recourbé. Bien sûr la classique fourche est aussi utilisée.



Lorsque la charrette est un peu loin du lieu d’arrachage, le goémon est transporté à pieds pour y être déversé dedans. La charrette est ainsi chargée.



- C’est bon maintenant, on y va !
avatar
D i d i e r

Messages : 637
Date d'inscription : 07/11/2013
Localisation : Champagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kezeg ar mor (Les chevaux de la mer)

Message par D i d i e r le 11/11/2013, 19:15



Le cheval remonte la cargaison et les hommes sur la dune.



Il va fournir un gros effort sur ce trajet sablonneux…



… en constant montée pour aller au sommet de la dune.



Du sable collé aux sabots qui sont des savonnettes sur la roche, notre brave trait breton emporte sa lourde charge.
avatar
D i d i e r

Messages : 637
Date d'inscription : 07/11/2013
Localisation : Champagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kezeg ar mor (Les chevaux de la mer)

Message par D i d i e r le 11/11/2013, 19:20



Encore un effort sur ce chemin d’herbe grasse, humide et glissante, il tracte sans faiblir sa charrette sur cette pente en dévers.



A peine arrivé, on décharge sa charrette.



Peu de temps pour se reposer, pour brouter un peu d’herbe…



… qu’il faut repartir…



… car la marée n’attends pas. C’est elle qui rythme le travail.
avatar
D i d i e r

Messages : 637
Date d'inscription : 07/11/2013
Localisation : Champagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kezeg ar mor (Les chevaux de la mer)

Message par D i d i e r le 11/11/2013, 19:24

Durant ce temps, la marée monte. Intéressons-nous maintenant au transport du goémon du bateau vers la zone de séchage en haut de la dune. Voilà l’image du cheval de la mer telle que nous pouvons la garder en tête. La mer, un bateau, un cheval…



Nous allons suivre à nouveau ce même cheval avec le bateau de ci-dessus.



Tout d’abord préparation du bateau qui va accueillir la charrette.



D’ailleurs notre compagnon de travail arrive…



… puis entre dans l’eau en préparant sa trajectoire afin de pouvoir accoster au bateau en une seule manœuvre et c’est ce qui s’est passé !

avatar
D i d i e r

Messages : 637
Date d'inscription : 07/11/2013
Localisation : Champagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kezeg ar mor (Les chevaux de la mer)

Message par D i d i e r le 11/11/2013, 19:29



Notre trait breton décrit une demi-volte en frôlant la coque.



Puis un reculer pour venir en appui contre le bateau...



… qui sera relié à l’attelage par des cordes…



… à chacune des roues de la charrette.



Le déchargement peut commencer.

La mer était calme. Je vous laisse imaginer ce qu’endure le cheval lorsque celle-ci est plus agitée… Les mouvements du bateau contre sa charrette… Cheval de goémonier : quel dur labeur !

Je suis resté longtemps à regarder ces chevaux durant leurs efforts, à observer leur tête, leurs yeux, quel sentiment indescriptible j’avais en moi et même là en vous l’écrivant.

avatar
D i d i e r

Messages : 637
Date d'inscription : 07/11/2013
Localisation : Champagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kezeg ar mor (Les chevaux de la mer)

Message par D i d i e r le 11/11/2013, 19:32



Pendant le chargement, un autre cheval (une jument) arrive.



Elle patientera quelques instants dans la mer.



J’avais froid pour elle.

avatar
D i d i e r

Messages : 637
Date d'inscription : 07/11/2013
Localisation : Champagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kezeg ar mor (Les chevaux de la mer)

Message par D i d i e r le 11/11/2013, 19:35



Le chargement se terminant…



Elle se rapproche du bateau.



Notre trait breton part vers les fours. Tandis que notre dame bretonne va s’amarrer à la place de son compagnon de labeur.
avatar
D i d i e r

Messages : 637
Date d'inscription : 07/11/2013
Localisation : Champagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kezeg ar mor (Les chevaux de la mer)

Message par D i d i e r le 11/11/2013, 19:38



Le four à goémon, creusé dans la palue, est une tranchée peu profonde, à hauteur de genoux, large de 60 à 80 centimètres, long de 5 à 7 mètres, de section trapézoïdale.



Durant la combustion du goémon, une sorte de lave se dépose au fond du four et les hommes armés d’une barre ferrée appelée "pifon", remuent la couche de goémon pour mieux la faire brûler.



C’est ainsi que le goémon se transforme en pains de soude. On les laisse alors refroidir dans les compartiments. Ils sont ensuite dégagés au pifon et emportés vers des usines où ils sont utilisés pour la fabrication de produits médicaux et autres.



Il fallait environ 1 tonne de goémon vert pour obtenir un bloc de 50 kg de soude dont l'usine extrayait au mieux 1 kg d'iode.
avatar
D i d i e r

Messages : 637
Date d'inscription : 07/11/2013
Localisation : Champagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kezeg ar mor (Les chevaux de la mer)

Message par D i d i e r le 11/11/2013, 19:42



Revenons à notre jument bretonne qui est en chargement de sa charrette auprès d’un autre bateau.



Puis d’un autre…



A nouveau elle remonte vers les dunes où l’on aperçoit les fumées des fours.

avatar
D i d i e r

Messages : 637
Date d'inscription : 07/11/2013
Localisation : Champagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kezeg ar mor (Les chevaux de la mer)

Message par D i d i e r le 11/11/2013, 19:48



La transmission d'une culture, de traditions, d'un patrimoine...



N'est-il pas heureux ce grand-père ? Very Happy 

Et le regard de l'enfant ? I love you 

Voilà ! Wink 
avatar
D i d i e r

Messages : 637
Date d'inscription : 07/11/2013
Localisation : Champagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kezeg ar mor (Les chevaux de la mer)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum